Partagez
Aller en bas
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Interview - Élection de l'Assemblée constituante

le Lun 2 Juil - 13:39
Bonjour, Julien Coutem ; vous conduisez la liste du Parti Indépendantiste de Localie à l'élection de l'Assemblée constituante. Merci d'avoir accepté notre invitation. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter à ceux qui ne vous connaissent pas ?

Je m'appelle Julien Coutem et je suis le chef du Parti Indépendantiste de Localie. Je suis âgé de 25 ans et je suis diplômé en science sociale et économique.

Si votre parti remportait la majorité absolue des députés de l'Assemblée constituante, quel État organiseriez-vous ?

Si nous réussissons ce coup de maître nous voterions une sortie immédiate de la Localie de notre république et je ferais de moi son président le temps qu'une élection et des candidats ce soit présenté.

Vous prônez l'indépendance de la Localie vis-à-vis du reste de la Frang. Pensez-vous qu'une majorité de Localiens soit de votre avis ?

Nous avons déjà procédé a 2 référendum en Localie qui ont obtenu des scores surprenant. Lors du premier référendum il y a eu 35% d'indépendantistes et la seconde fois nous étions 46% a vouloir l'indépendance. Je pense donc que nous pouvons compter sur le soutien de la Localie entière.

Que pensez-vous de la proposition du Rassemblement des Centristes de ne pas élire un, mais trois chefs d'État, un par région ?

C'est tout simplement inutile. Un président doit rassembler TOUS les Frangeois et pas une région! Je pense que ce genre d'idée ferait mieux d'être oublié.

Le Parti Social-Démocrate propose notamment le tirage au sort d'une partie des parlementaires. Êtes-vous d'accord avec lui ?

Je pense que c'est une bonne idée a fin que chaque parti puisse être entendue et puisse donné son avis. Après il faudrait tiré au sort seulement 25% des parlementaires afin de laisser une place conséquentes au vote du peuple.

Certaines listes ne se font pas entendre, dans cette campagne. Selon vous, à quoi est-ce dû ? Cela peut-il vous aider à remporter l'élection ?

Je pense que ces listes n'ont tous simplement rien a foutre de ce pays. Désolé pour ce langage mais moi je représente le vrai peuple et donc je m'adapte a eux. Ils ne font pas campagne car ils n'ont pas d'idée et attende qu'on vienne les cherchés pour des postes ou des alliances. Cette situation nous avantage certainement dans cette élection car plus mon parti auras de vote plus nous serons écouté et important.

Si votre parti ne parvenait pas à obtenir la majorité absolue des députés, avec quelles formations politiques pourriez-vous envisager une alliance ?

Nous pouvons nous s'allier a tous ceux qui veulent travailler avec nous pour une futur Localie indépendante.

Quel est votre ressenti sur la campagne ? Quels événements vous ont marqué ? Quels événements vous ont choqué ? Pensez-vous qu'il soit souhaitable que la Constitution soit élaborée par une assemblée élue ?

Je pense que cette campagne n'est pas très mouvementé et que très peu de liste jouent le jeu mais après c'est a eux dans décidé. Cette constitution sera écrite et soumise au vote du peuple.

Que dites-vous aux électeurs ? Pourquoi devraient-ils voter pour vous ?

Je pense que les électeurs doivent ce poster une question claire et simple. Voulez-vous voter pour des gens qui vont vous mentir pour garder leur salaires et leur places? Ou choisissez-vous notre parti qui souhaite l'indépendance de la Localie. Nous en appelons a tous les citoyens en âge de voté pour nous peu importe votre région ou département mais nous avons besoin de vous.

Merci d'avoir répondu à nos questions.

Ce fut un plaisir.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Interview - Élection de l'Assemblée constituante

le Lun 2 Juil - 18:37
Bonjour, Maxime de Rellan ; vous conduisez la liste du Rassemblement des Centristes à l'élection de l'Assemblée constituante. Merci d'avoir accepté notre invitation. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter à ceux qui ne vous connaissent pas ?

Merci de m'avoir invité. Je m'appelle Maxime de Rellan et j'ai 52 ans. Je vécus toute ma vie à Deux-Lys, en Localie, où je naquis. Bien qu'avocat, je suis surtout connu en tant qu'écrivain, car je rédigeai, sous le régime du président Bonhomme, un certain nombre d'écrits qui, pour certains, théorisaient le pouvoir. Après la révolution, je fondai le Rassemblement des Centristes, qui se voulait le mouvement de tous ceux qui, comme moi, croient à la liberté des individus, à l'égalité de chaque nation et de chaque citoyen et à l'unité qui doit prévaloir, dans le fédéralisme frangeois. Et, désormais, je suis candidat à la députation au sein de l'Assemblée constituante.

Si votre parti remportait la majorité absolue des députés de l'Assemblée constituante, quel État organiseriez-vous ?

Nous nous lancerions dans une réforme de l'État favorable à tous. En premier lieu, nous mettrions en place un État fédéral, où chaque nation, Irmanie, Localie ou Île-de-Frang, pourra déterminer ses propres lois, établies par une assemblée élue par les citoyens de chaque nation. Chaque assemblée fournira ses députés à une grande assemblée frangeoise, assemblée suprême du pays. De plus, l'assemblée de chaque nation élira un président. Les trois personnes élues - une pour chaque assemblée - incarneront l'exécutif de leur nation et, ensemble, l'exécutif de la Frang pour les affaires les plus importantes.
En deuxième lieu, nous inscrirons dans la nouvelle Constitution comme éléments primordiaux de la Frang la liberté, l'égalité et l'unité. Nous créerons la première par la presse, l'opinion et l'expression ; nous développerons la seconde entre les nations et les individus ; nous maintiendrons la troisième entre l'Île-de-Frang, l'Irmanie et la Localie.
Voilà notre projet pour la Frang.

Quelle est votre position vis-à-vis des volontés indépendantistes, notamment en Localie ? Les comprenez-vous ?

Je les comprends, je les comprends. Il s'agit d'une foule portée par sa colère envers ceux qui l'ont malheureusement tant humiliée ...
Cependant, je veux lancer un appel à tous ceux qui, portés par leur fureur, idéalisent l'indépendance. Elle n'apporterait que plus d'instabilité à leur nation déjà tourmentée. Votre ennemi, votre oppresseur, n'est pas le peuple frangilien, mais feu le président Bonhomme. Plutôt que de ruminer votre expérience passée, tournez-vous vers les autres peuples, qui avaient le même ennemi. Plutôt que de vous lancer dans un avenir sombre, donnez la main à l'Irmanie et à l'Île-de-Frang, pour bâtir une Frang idéale.

Vous proposez que chaque région élise un président, de sorte que l'exécutif n'ait pas une tête, mais trois. Ne risque-t-il pas d'y avoir des difficultés à établir des consensus ?

La vertu des présidents des nations devra être leur capacité à établir des consensus. Il est plus facile que l'on ne le croit de se mettre d'accord. Cette proposition semble, aujourd'hui, porteuse d'instabilité, mais elle s'imposera, demain, comme l'évidence même.
Dans le cas où les présidents, malgré tout leurs efforts, n'auraient pas permis de former un consensus, ce serait à la grande assemblée frangeoise de le faire. Si aucun représentant du peuple ne le pouvait, la tâche reviendrait au seul capable d'arbitrage : le peuple lui-même.

Le Parti Social-Démocrate propose notamment le tirage au sort d'une partie des parlementaires. Êtes-vous d'accord avec lui ?

C'est un non-sens. Il faut que les parlementaires connaissent leur travail, toutes les pratiques, justement, des parlementaires, ce qui n'est vraisemblablement pas le cas de la population. Donner le pouvoir à une minorité de gens tirés au hasard permettraient d'ailleurs l'apparition d'une majorité contraire à l'opinion majoritaire, surtout si elle est divisée.
En revanche, je ne m'opposerai pas à la mise en place d'un organe consultatif où siégeraient des citoyens tirés au sort, qui peut parfaitement s'inscrire dans un cadre démocratique.

Certaines listes ne se font pas entendre, dans cette campagne. Selon vous, à quoi est-ce dû ? Cela peut-il vous aider à remporter l'élection ?

Manque d'argent ? Manque d'hommes ? Manque de motivation ? Qu'en sais-je ? En tout cas, cela est fort regrettable.
Cela peut sans doute favoriser la victoire du Rassemblement des Centristes, mais ... mon but n'est pas de gagner. Mon but est de permettre à la population d'exprimer ses envies pour la nouvelle République. Si nous ne le pouvons pas, l'Assemblée constituante sera un échec.

Si votre parti ne parvenait pas à obtenir la majorité absolue des députés, avec quelles formations politiques pourriez-vous envisager une alliance ?

Je ne raisonne pas en termes d'alliance et de majorité. Pour moi, cette assemblée devra servir à l'apparition et à la mise en commun d'idées pour la Frang. Pas en une dictature de quelques-uns. Je dialoguerai avec tous les députés et accepterai toutes les propositions qui me sembleront judicieuses et bonnes pour l'avenir du pays.

Quel est votre ressenti sur la campagne ? Quels événements vous ont marqué ? Quels événements vous ont choqué ? Pensez-vous qu'il soit souhaitable que la Constitution soit élaborée par une assemblée élue ?

Un événement m'a profondément désolé : les accusations portées à mon encontre par monsieur Coutem. En effet, celui-ci m'a publiquement traité de profiteur et d'opportuniste, et a prétendu que je m'étais allié avec d'hypothétiques fascistes. Quelle honte ...

Que dites-vous aux électeurs ? Pourquoi devraient-ils voter pour vous ?

Mes chers concitoyens,
La tache qui vous est confiée est d'une importance capitale. Le bulletin que vous glisserez dans l'urne, dans quelques jours, décidera de l'avenir de notre pays. De votre avenir. Ne vous laissez pas abattre, ne laissez pas votre rage détourner votre vote, et décider, malgré vous, d'un destin qui vous nuira. Ensemble, nous construirons une union dont nous pourrons être fiers, et où nous pourrons vivre dignement et également libres.

Merci d'avoir répondu à nos questions.

Merci à vous.
avatar
Messages : 13
Date d'inscription : 19/06/2018
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Interview - Élection de l'Assemblée constituante

le Mar 3 Juil - 9:25
Bonjour, Marie de Frang ; vous conduisez la liste du Mouvement National à l'élection de l'Assemblée constituante. Merci d'avoir accepté notre invitation. Pour commencer, pourriez-vous vous présenter à ceux qui ne vous connaissent pas ?

Pour ceux qui me connaissent pas, je suis celle grâce à qui la révolution à peu à voir lieu et grâce aux citoyens qui m'ont suivie nous avons pu réclamer une assemblée constituante, pour réunir le pays. Car l'ancien Président été corrompu et avait un comportement dictatoriale.
Après tout le monde connais la suite...

Si votre parti remportait la majorité absolue des députés de l'Assemblée constituante, quel État organiseriez-vous ?

Un état démocratique pour commencer avec par exemple la proportionnelle à toutes les élections, il faudra aussi un Etat fort dans une Frang réconciliée.
Il n'y aura pas que la propositionnelle, il y aura aussi une assemblée nationale forte, plus de référendum surtout d’initiative populaire. 
La nomination du premier ministre sera effective après validation de l'assemblée nationale.
voilà quelques idées... mais faites moi confiance la Frang n'aura plus jamais de dictateur ! mais toujours plus de démocratie !

[Sauf Julien Coutem] Quelle est votre position vis-à-vis des volontés indépendantistes, notamment en Localie ? Les comprenez-vous ?

Non, je ne comprend pas leurs positions vu que nous avons fait la révolution pour réconciliée la Frang et l'unir.

[Sauf Maxime de Rellan] Que pensez-vous de la proposition du Rassemblement des Centristes de ne pas élire un, mais trois chefs d'État, un par région ?

C'est un fausse bonne idée pour moi, les gens seront perdu avec trois chef d'état, un seul suffit grandement.

[Sauf Emma Beaufils] Le Parti Social-Démocrate propose notamment le tirage au sort d'une partie des parlementaires. Êtes-vous d'accord avec lui ?

Tout à fait cela peut apporter plus de démocratie encore donc je valide.

[Sauf Julien Coutem, Maxime de Rellan et Emma Beaufils] Votre parti est resté très discret, dans cette campagne. Pensez-vous faire le poids face à vos adversaires qui sont plus visibles ?

Oui, c'est un choix politique de ne pas ce surexposé dans cette campagne car les électeurs savent bien pour quoi voter car sinon nous seront pas dans cette situation et ces élections n'aurait pas eu lieu.

Si votre parti ne parvenait pas à obtenir la majorité absolue des députés, avec quelles formations politiques pourriez-vous envisager une alliance ?

Avec tous, car ce n'est une élection comme les autres. C'est une assemblée constituante donc tous le monde à son mot a dire....

Quel est votre ressenti sur la campagne ? Quels événements vous ont marqué ? Quels événements vous ont choqué ? Pensez-vous qu'il soit souhaitable que la Constitution soit élaborée par une assemblée élue ?

Bien sur c'est un impératif que la constitution soit élaborée par une assemblée élue.

Que dites-vous aux électeurs ? Pourquoi devraient-ils voter pour vo

Que le mouvement national, rassemblera pour que cette assemblée leurs ressemble le plus... et si j'obtient la majorité je travaillerai sans relâche avec "l'opposition". Puis que seul le MN défend une frang libre et indépendante...

Merci d'avoir répondu à nos questions.

Merci a vous
Contenu sponsorisé

Re: Interview - Élection de l'Assemblée constituante

Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum